Ce qu’ il me reste de 2015

Je me réveille généralement de bonne humeur mais, quand il m’arrive de me lever du pied gauche comme on dit, alors je suis désagréable et ronchon toute la journée jusqu’à ce que je me recouche.

 

C’est un peu ce qu’il s’est passé avec cette année j’ai l’impression… Si ce n’est que de la maussaderie, elle est carrément, tout de suite, passée à l’absolument horrible.

 

Je pense que, comme beaucoup d’entre vous, et même si bien sûr il y a aussi eu de jolis moments, j’ai hâte que cette année se termine.

 

Ca peut sembler idiot, et ça l’est sans doute, mais au 1er Janvier j’ai toujours le sentiment que tout est possible, qu’on peut ouvrir un nouveau chapitre et faire mieux, plus beau, plus grand… Alors, plus que les autres fois, j’ai hâte d’y être.

 

Avant ça, j’avais envie de faire un petit point sur cette année 2015 qui a été si difficile…

 

En janvier, je passais un examen médical difficile et l’horreur venait nous exploser à la figure et nous enlever de brillants artistes.

 

Je Suis Charlie

 

En février, je lançais ce blog, mon nouveau bébé du net et, comme un orage en été, il m’a fait un bien fou. Je n’ai pas pu y écrire autant que je le souhaitais et pourtant il y a tant de choses dont j’ai envie de vous parler, d’idées qui remplissent des carnets… J’espère, je pense, que ce sera possible dès janvier prochain.

 

En mars, il ne s’est pas passé grand-chose… La fin de l’hiver, l’envie des beaux jours, le quotidien et la difficile attente car…

 

En avril, nous sommes partis en famille, 3 jours à Copenhague ! J’en avais très envie depuis longtemps et je n’ai pas été déçue, c’était vraiment top !

 

Copenhague

 

En mai, elle a eu 3 ans. Ma chipie à bouclettes, mon dernier bébé, mon tohu-bohu sur pattes qui me ressemble tant…

 

En juin, elle a eu 7 ans. Ma grande, ma douceur, ma si jolie petite futée avec qui, tout de suite, ça a été si fort…

Il y a donc eu son anniversaire et c’est aussi le mois où nous avons été en travaux (d’ailleurs, je ne vous ai toujours pas montré le résultat !)

 

En juillet et Août, c’étaient les vacances, du temps pour nous, pour se retrouver, pour profiter… Et j’en ai bien eu besoin car c’est aussi là que j’ai appris, que c’était déjà bien d’avoir deux filles car il n’y en aura sûrement pas trois.

 

En septembre, ma petite chipie a fait sa première rentrée, j’ai fêté avec lui nos noces de coquelicot et perdu quelqu’un de bien, que dis-je, quelqu’un de presque parfait

 

En octobre, je me lançais dans un grand chamboule-tout, qu’à vrai dire, je n’ai pas encore terminé ! Nous n’avons toujours pas de meubles dans le salon mais ça devrait s’arranger courant janvier…

 

En novembre, l’horreur. Encore. Plus forte. Tout ce que nous sommes atrocement attaqué…

Et un week-end à Montreux, avec les miens, parce que c’était prévu et que malgré la peur et la boule au ventre, la nausée, il faut continuer…

 

Et puis décembre… Le Christmas spirit qui a, je crois, envahi les maisons plus vite, plus fort et cette fois j’ai eu l’impression que, plutôt que les cadeaux, l’important cette année à Noël, c’était de se retrouver, d’être ensemble, c’est tout.

 

chipies de Noël

 

En ce qui me concerne, c’est aussi le cas pour le réveillon de demain que je passerai chez moi cette année, en famille, avec ma maman et ma sœur…

 

Et vous ? Quels ont été vos moments forts de 2015 ? Qu’est ce qui vous reste de cette année ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 commentaires

  • Fernandez dit :

    Oui effectivement une année assez difficile, pour ne pas dire de merde, qui va se terminer. En commencer une nouvelle ne va pas être simple mais je me suis promis de sourire à cette année 2016. Je souhaite simplement qu’elle soit plus joyeuse et surtout plus légère. Que je puisse arriver aux objecifs que je me suis donnés…. Je te souhaite une année aussi plus belle et plus joyeuse remplie de découvertes et de nouvelles aventure….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.