La dernière lettre de son amant – Jojo Moyes #1auteur/mois

Jojo Moyes, romancière anglaise mention romantisme ++ (elle a quand même eu deux fois le prix du livre romantique de l’année) a atterri sur la liste des livres du petit club de lecture, suite à la recommandation d’une amie qui avait lu plusieurs de ses œuvres et qui aimait vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup…

 

Elle m’avait fortement conseillé de lire Avant toi, « son roman le plus bouleversant » d’après elle mais j’ai été plus attirée par le résumé de La dernière lettre de son amant, l’un des deux romans grâce auxquels elle a gagné ses prix.

 

« En 1960, quand Jennifer se réveille à l’hôpital, elle a tout oublié. L’accident de voiture, son mari, son nom… Alors qu’elle cherche à comprendre pourquoi elle n’est qu’une figurante dans sa propre existence, elle retrouve une lettre d’amour. Son correspondant mystérieux, qui signe d’un simple « B », semble prêt à tout pour elle.

Quarante ans plus tard, Ellie découvre ces bouleversants mots d’amour dans les archives du journal pour lequel elle travaille. À mesure qu’elle reconstitue la correspondance de ces amants, Ellie brûle de savoir comment s’est terminée leur histoire – et, par la même occasion, si la sienne vaut vraiment le détour. La dernière lettre bouleversera leur vie à tout jamais. »

 

C’est le fait qu’une partie du roman se déroule dans les années 60 qui m’a donné envie de le lire (j’adore les romans dits historiques, même si on est d’accord, les années 60 ce n’est pas le moyen âge hein…) et je n’ai pas été déçue car c’est clairement la partie la plus importante qui était concernée !

 

Tout le long du roman, on alterne entre les deux histoires (celle de Jennifer et celle d’Ellie) mais on arrive très vite à s’y retrouver… Trop même.

 

En fait j’aurais sûrement aimé être un peu plus « perdue » ou plutôt, surprise…

 

Oui, c’est joliment écrit. Oui, Jojo Moyes a une jolie plume. Oui, l’histoire est sympa mais franchement, je me suis ennuyée.

 

Si l’histoire de Jennifer est quand même d’une certaine profondeur, puisqu’on y voit le combat d’une femme dans la société anglaise des années 60 (avec tout ce que cela implique de doutes, peurs et bouleversements), et nous offre quelques jolis rebondissements, celle d’Ellie (elle vit une relation avec un homme marié) est, pour moi, presque sans intérêt tant tout est hyper prévisible…

 

Pour moi c’est le souci avec les deux histoires… On comprend très très vite comment ça va se finir et plus on avance dans la lecture , avec l’espoir d’un retournement de situation incroyable qui ne vient pas, plus on s’ennuie…

 

Je ne vous dévoilerai pas les fins des histoires de Jennifer et Ellie mais vous aurez compris qu’il n’y a pas de grand Waouh …

 

Bref, pour moi, La dernière lettre de son amant est un roman d’amour agréable à lire car bien écrit mais sans plus… Je n’ai pas suffisamment été émue, surprise, emballée…

 

Honnêtement, j’ai eu un peu de mal à aller au bout et je ne sas pas si je me lancerai dans la lecture d’un autre roman de Jojo Moyes…

 

Ce que je sais par contre c’est que le mois prochain c’est d’un roman de Jean Giono que je vous parlerai !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.