Et toi, tu votes ?

J’ai longuement hésité… Je me suis dit « Patricia, ton blog n’est pas un blog politique et puis tu n’es pas vraiment une spécialiste ».

 

J’ai longuement hésité… Ce n’est déjà pas un sujet qu’on aborde en famille avec les gens qu’on aime pour ne pas que ça parte en vrille alors sur le net avec des étrangers ou presque… Hum.

 

J’ai longuement hésité et puis je me suis dit qu’après tout, ici, c’était mon espace et qu’il servait justement à ça… A exprimer mes envies, mes avis, mes expériences, mes joies aussi futiles soient elles mais aussi mes peines et mes colères.

 

Et puis, dans ce billet, il ne s’agit pas de politique à proprement parler. 

 

Oui, j’ai de la peine et je suis en colère.

 

Presque 50% d’abstention au premier tour des élections régionales et le FN en tête au niveau national.

 

J’en aurais vomi si je n’avais pas été aussi furieuse.

 

Est-ce que c’est cette percée du FN qui me rend si triste et en colère ? Oui, bien sûr, je suis loin d’être ravie de voir un parti aussi rétrograde et dangereux, à la fois pour nos droits en tant qu’êtres humains et pour notre démocratie, faire un résultat pareil à une élection.

 

Est-ce que c’est ce qui me rend le plus triste et le plus en colère ? Non.

 

Ce qui me rend le plus triste et le plus en colère c’est qu’il y ait eu presque 50% d’abstention.

 

abstentionnistes

 

A ce niveau de mon article, je souhaite préciser, car c’est extrêmement important, que je suis ouverte à la discussion et que je comprends parfaitement que l’on puisse avoir un point de vue, une opinion différente sur la façon dont notre pays doit être dirigé et l’avenir qu’on espère pour lui ainsi que sur la façon de procéder pour y parvenir.

 

Je le comprends parfaitement, j’espère que vous aussi et que s’il doit y avoir un échange ici, cela se fera dans le respect les uns des autres.

 

Pour moi, notre point de vue, notre opinion doit se faire connaître via le vote.

 

lutte-abstention-election

 

Pour moi, exprimer ce point de vue, cette opinion, en soirée ou ailleurs mais rester tranquillement assis sur son canapé un jour d’élection est complètement incompréhensible.

 

Plus que ça, je trouve cela irrespectueux et, j’ose le dire, lâche.

 

Irrespectueux pour ces gens qui se sont battus si forts, quitte à y perdre la vie, pour que nous puissions choisir qui mettre à la tête de notre pays.

Irrespectueux pour ces gens qui courbent encore douloureusement l’échine sous le poids de la dictature dans de nombreux pays et qui n’ont pas d’autre choix, si ce n’est de se révolter à leur tour et mourir, pour avoir ce que nous avons déjà.

 

Irrespectueux. Un bon coup de pied dans ce droit qui est le nôtre, comme dans un truc qui ne servirait à rien alors même qu’il est essentiel.

 

Et puis lâche… Parce que, pour moi, dire « aucun des candidats ne me correspond » n’est pas suffisant pour justifier une abstention.

Parce que devenir adulte c’est aussi devoir faire des choix. Pas toujours faciles, pas toujours marrants mais nécessaires.

 

abstentionnistes-deligne

 

Je ne me retrouve pas toujours parmi les candidats et les programmes proposés mais je vais voter car, pour moi, c’est ma responsabilité.

 

Je vote pour mes convictions et si je ne suis convaincue par aucun des candidats, je sais au moins que je suis convaincue que le FN n’est pas une solution et je fais donc un choix, le moins pire, parce que j’aimerais vraiment éviter de vivre un jour dans un pays dirigé par un parti d’extrême droite.

 

Je n’étais pas hyper douée en histoire, j’oubliais les dates et les noms des rois, des présidents… Mais il y a des choses que j’ai bien retenues de mes cours et notamment ce qui concerne la seconde guerre mondiale… Loin de moi l’idée de vous resservir ici plus de 10 ans d’histoire mais je tiens tout de même à rappeler qu’en 1932, si Hitler n’a pas été élu à la présidence de l’Allemagne (malgré un score tout de même assez élevé), il est tout de même arrivé en tête partout lors des scrutins régionaux… La suite, vous la connaissez.

 

Je ne sais pas vous mais moi, hier soir, j’ai eu un frisson, comme un rappel de mes cours d’histoire…

 

Lâche donc parce que c’est plus simple de laisser les autres, ceux qui se déplacent, faire un choix, parfois difficile, et passer ensuite son temps à le critiquer ce choix, une fois qu’il a été voté.

 

Pour moi, voter est un droit mais aussi un devoir.

Pour moi, on ne peut pas ne pas voter mais ensuite râler et brandir un « c’est mon droit » pour tout ce qui concerne le chômage, les aides, l’école, la cantine, la crèche, les transports etc etc…

 

 

Bref. Je m’énerve, je m’énerve… J’aurais tant à dire mais ce billet est déjà bien assez long. 

 

Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas ici de dire qu’il faut voter pour ci ou pour ça.

Non, car peu m’importe pour qui vous votez, que ce soit à gauche, à droite, au centre… Pourvu que vous votiez !

 

Si l’abstentionnisme était minime et que le FN l’emportait quand même alors ce serait à moi de me poser les bonnes questions, à moi de voir si je veux vivre dans un pays dirigé par ce parti.

 

Mais du fond de mes tripes et de mon cœur, je sais, je sais que ce n’est pas vrai.

Je sais que la majorité des français ne sont pas adeptes de la famille Le Pen, son parti, son programme.

 

Alors, bon sang, allez voter !

 

abstention-goutte

3 commentaires

  • Sheily dit :

    Depuis mes 18 ans, je n’ai manqué qu’une seule élection… Contre ma volonté, puisque je me suis présentée au bureau de poste pour découvrir que j’avais été radiée. En fait, quand je suis rentrée de Londres (ou je m’étais inscrite au consulat, même si je n’ai voté qu’une fois en trois ans), je n’avais pas pensé à me réinscrire en France, persuadée que le bureau de vote de mon adolescence m’attendais… Je n’ai plus jamais refait cette erreur. J’ai toujours voté, même quand aucun des candidats ne me convenaient car c’est un droit. Et jamais, au grand jamais, je ne laisserai qui que ce soit me priver de ce droit, que je pourrais presque qualifier de privilège, si on considère qu’à l’heure actuelle, certains donnent de leur vie pour obtenir ce droit. Et il n’y a pas si longtemps, les femmes ne votaient pas en France…

  • MissBrownie dit :

    Oui je vote. Et si parfois j’ai la flemme ou que je n’ai pas envie parce que je n’y comprends rien ou n’y vois pas d’intérêt, c’est mon mari, lui qui est français depuis … je ne sais même plus … au moins 5 ans et qui avait regretté de ne pas pouvoir voter en 2007 qui me pousse le faire car c’est notre devoir de citoyen.

  • Claire dit :

    Depuis que j’ai le droit, je vote à chaque fois.
    J’ai les mêmes convictions que toi, c’est lâche de ne pas voter et en plus, ils seront les premiers à se plaindre.
    On fera un vote pour contrer un parti qui ne mènera nul part.
    Demain j’irai voter avec mes enfants pour leur montrer qu’il faut voter, ils en ont d’ailleurs l’habitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.