Quarantenaire

Ce week-end, nous avons fêté les 40 ans du mari…

 

40 bougies imaginaires à souffler, car en réalité ça faisait trop sur le gâteau alors nous n’en avons mis que quelques unes (mais bien choisies) pour la forme.

Le jour J (vendredi) entouré de ses 3 petites folles comme il dit et puis dimanche avec ses parents.

 

Pas de grande fête, pas de chichis ni tralala…

 

Connaissant mon goût pour l’organisation de grosses fiestas, il a insisté tout l’été… Surtout pas ça, ça ne lui ressemble pas, il voulait quelque chose de simple, juste nous.

Evidemment, je n’ai pas pu résister et j’ai quand même mis quelques ballons…

 

Quarantenaire

 

Quarantenaire, quelques cheveux blancs (et non, pas blonds chéri, n’insiste pas), des rides aux coins des yeux et un regard un peu différent, plus marqué, plus souvent soucieux qu’il y a 10 ans…

 

Mais toujours un grand sens de l’humour, précieux pilier de notre histoire, de la générosité, une passion du voyage et un grand désir de faire notre bonheur, encore et toujours.

 

40 ans, et pas de crise en vue.

 

J’ai scruté, surveillé, j’attends aussi un peu…

Je me demande si, comme certains ados, il aura juste un peu de retard… Peut-être qu’il fera plutôt une crise de la cinquantaine ? Parce que, pour l’instant, rien. Aucun changement. Pas de voiture de sport, de changement de look ou de comportement.

 

Peut-être une autre femme me direz-vous ? Peut-être… Mais, vu comme il m’a sur le dos, je ne vois pas bien comment il arriverait à caser du temps pour une autre sans que je sois au courant !

 

40 ans, et plus de 10 ans ensemble.

 

Cette année, j’ai encore fait un gâteau moche mais excellent pour notre petite célébration à nous (ça va devenir une tradition) et on a bien failli ne pas avoir de gâteau pour dimanche…

Comme d’habitude ça l’a fait rire et il m’a fait des tonnes de compliments pour ma « magnifique réalisation » et pour mon idée de plateau de fromages (sa passion pour le frometon c’est quelque chose, croyez-moi…) en guise de gâteau d’anniversaire.

 

quarantenaire #2

 

Pas de grande fête, pas de chichis ni tralala… J’ai fait comme il voulait, quelque chose de simple, juste nous, et c’était bien.

 

Encore bon anniversaire mon petit mari.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.